Les entreprises du web

Hébergement de sites WordPress chez Free : ce qu’il faut savoir

Quand on veut créer un site WordPress ou que celui-ci l’est déjà, il faut penser à un hébergement, il existe bien évidemment des offres classiques en hébergement mutualisé ou en serveur dédié. Peu importe l’offre, cela dépendra des besoins et ce que le site va accueillir pour savoir à quelle offre souscrire.

Cependant, il existe un hébergement pour site WordPress chez Free, pour créer ce dernier ou pour le mettre directement en ligne, il peut s’avérer intéressant, on vous parlera dans cet article de cet hébergement et on vous dira ça vaut la peine de contracter un abonnement d’hébergement chez Free ou non.

L’hébergement de site WordPress chez Free : ce qu’il faut savoir

Hébergement de sites WordPress chez Free D’abord, on va parler des raisons intéressantes qui peuvent vous pousser à souscrire à un tel hébergement, c’est parce que la création de vos pages personnalisées est :

  • totalement gratuite ;
  • vous avez un espace de 10 GB ;
  • vous n’avez pas à vous engager, l’espace pour créer des pages personnalisées est disponible pour tout le monde, abonné ou non chez Free.

Alors, si vous avez décidé de faire cet hébergement, la première des choses à faire est de procéder à la création d’un compte chez Free. Vous aurez un formulaire à remplir pour créer un compte Free, vous devrez choisir aussi le système d’exploitation sous lequel vous travaillez. Veillez à bien choisir votre identifiant, car ça sera le nom du sous-domaine de votre site Web WordPress.

Une fois l’inscription terminée, il faudra aller dans l’espace personnel et l’activer. Cette opération peut prendre jusqu’à 7 jours.

Vous pourrez, ensuite, télécharger un pack prédisposé parmi un certain nombre pour héberger votre site avec Free.

Des conseils une fois que votre site WordPress est en place chez Free

Vous ne pouvez pas accéder aux fichiers de votre site (par connexion FTP) que deux fois en même temps, c’est pourquoi, il serait recommandé de modifier ce paramètre, en allant dans FileZilla : fichier, gestionnaires de sites, puis paramètres de transfert, il faudra ensuite décocher “Limiter le nombre de connexions à 2”.

Il faudra penser à mettre des mots de passe qui sont différents pour :

  • votre espace personnel ;
  • votre tableau d’administration WordPress ;
  • la connexion FTP ;
  • ainsi que votre base de données.

A lire aussi : Combien coûte le développement d’un logiciel sur mesure ?

Les restrictions que vous avez en hébergeant votre site WordPress avec Free

On va vous dire tout ce qu’il ne faut pas faire lorsque vous avez un hébergement de site WordPress chez Free.

Les permaliens

Si jamais vous modifiez les permaliens au niveau du tableau qui permet les différents réglages, vous risquez probablement de déclencher une erreur 500, dont vous pourrez mettre du temps à résoudre.

Parfois, un seul clic dans la section “permaliens” risque d’enclencher le problème.

L’accès FTP : qu’en est-il ?

Il est complètement impossible d’accéder en FTP à votre site à moins que vous ayez une adresse IP en France Métropolitaine, reste à savoir, s’il est possible avec un VPN de le faire, mais ça reste une idée à tester pour les plus curieux et surtout pour ceux qui en ont besoin.

Sauvegarde automatique : possible ou non ?

Malheureusement, la sauvegarde automatique de votre site WordPress n’est pas possible chez Free, votre base de données y compris, il faudra faire cela de manière manuelle.

Pour cela, vous pouvez utiliser un plugin (une extension) WordPress, du nom de wp-db-backup. Vous pouvez ajouter à ses côtés le plugin wp-dbmanager, pour faire un nettoyage mensuel de votre base de données, surtout quand il s’agit d’un blog, car les visiteurs de tels sites sont exigeants.

Les extensions de newsletter

Pour vous faire gagner du temps, n’essayez même pas ce type de plugins, il marchera pendant un petit moment puis s’arrêtera. Il est alors recommandé de faire une inscription au service Feedburner qui est totalement gratuit, créez un compte et une fois que c’est fait, allez dans l’onglet E-mail, vous trouverez en dessous, un code HTML à copier (communément appelé shortcode), mettez ce dernier dans l’une des pages qui gèrent votre thème (par exemple, index.php ou sidebar.php).

Les visiteurs pourront, ainsi, s’abonner avec votre flux RSS ou recevoir par mail une notification d’ajout d’articles dans votre blog par exemple.

Qu’en est-il des mises à jour de mon site WordPress chez Free ?

Malheureusement, pour vos sites WordPress hébergés chez Free, la mise à jour automatique des plugins ou des sites n’est pas possible, il faudra procéder à cela manuellement.

Finalement, avoir un hébergement chez Free est intéressant pour lancer son site, mais ce n’est pas une solution fiable à long terme surtout quand on gère plusieurs sites à la fois.